Contact


cause.animale.mouv (at) gmail.com
06 86 89 90 29

           sur facebook

sur le marché St-Aubin de Toulouse les dimanche de 10h30 à 14h, devant l’église.

par courrier :
Mouvement pour la Cause Animale
Local du 36
36 rue Bernard Mulé
31400 Toulouse

Pour soutenir l’association :
(bulletin téléchargeable/imprimable)
des

stand

vaches mca

5 commentaires pour Contact

  1. chaumeil dit :

    un grand bravo; je viens de regarder la video sur la foire aux chevaux de maurs dans le cantal;cela fait plus de 10 ans que j assiste et que je denonce ces horreurs le comportement violent et barbare de tous les mecs et je dis bien TOUS surtout au moment des chargements ou cela est absolument insuportable je serais presente a la prochaine foire et j espere que nous serons nombreux IL FAUX ARRETER CE MASSACRE

  2. Nous soutenons vos actions afin que certains « participants » de cette foire, soient rappelés à l’ordre, quant à leurs pratiques violentes, irrespectueuses des conditions de détention et de manipulation des animaux. Le réglement intérieur de la foire, prévoit l’exclusion temporaire ou définitive de ces personnes…Il est donc temps de les pointer du doigt afin de mettre fin à leur comportement qui discrédite également le travail des négociants en bestiaux, respectueux des règles.

  3. vahina dit :

    Voici mes conversations avec ce peuple animal en souffrance, par télépathie:
    Vous allez lire maintenant les témoignages de ces milliers de victimes innocentes! Il ne faut plus tolérer ce massacre, ces oiseaux en cage, ces zoos, ces corridas, la chasse, la pêche, ce manque de respect envers les animaux, c’est une honte!

    Les animaux sont mes amis, je ne mange pas mes amis.

    Témoignage d’un poulet de batterie

    Vous pouvez voir que tout est parfaitement intelligible et compris. Leurs conversations restent très simples.

    « Cela m’épate qu’on s’intéresse à nous car en général personne ne nous remarque, on se contente de nous plumer et de nous manger!. Ici, on est gavé, les gens nous nourrissent, on est les uns contre les autres, on vit comme des fous et ça nous fait mal car on n’arrive pas à se rassurer. On survit et on est exaspéré. On est très très malheureux car on sait qu’on vient nous chercher pour nous tuer. Nous sommes des martyrs. C’est une vie acharnée de détresse, on est tous en détresse, c’est immonde!. Au bout de 7 à 8 mois on nous tue et on ensuite encore à peu près 15 autres vies de poulet en campagne ou en batterie. J’aurais eu 25 vies de poulet. Je ne peux parler de la mort tellement je trouve ça immonde. Les poulets de campagne sont plus heureux. Je te remercie pour ce témoignage, si cela peut rendre les gens plus lumineux c’est une bonne chose. »

    Essayez de prendre conscience du mal qui est fait sur ces animaux qui deviendront un être humain comme vous sachant que vous avez été animal avant d’être humain.

    Témoignage d’un jeune veau heureux en campagne

    « Je suis ravi! J’ai 18 mois, je suis dans la campagne, je me promène, mes copines vont très bien. On échange beaucoup entre nous, on se parle, on se dit « t’as vu comme c’est joli ce coin! ». On sait qu’on ira à l’abattoir !!. J’ai déjà eu 3 vies de vaches, on est amené de force aux abattoirs, sans pouvoir nous échapper. Maintenant j’ai le temps d’apprécier tout ce que je vois, je sais voir les fleurs, les insectes qui nous amusent parfois. Et un petit galop nous fait beaucoup rire!. C’est un bonheur de gambader dans la campagne.

    Témoignage d’une vache qui va partir aux abattoirs

    « On est résigné, on sait qu’on va nous prendre par le cou et nous amener aux abattoirs. On sait dès qu’on monte dans le camion que c’est la fin, comme on est télépathe on sait qu’on va nous vendre, on entend ce qui se dit. C’est alors la terreur, on sent la souffrance de ceux qui sont passés avant nous. Nous avons une peur épouvantable, nous sommes terrassés, on se dit mais pourquoi on nous amène là avec le désir de nous supprimer? Nous qui sommes inoffensifs, si gentils. On est tellement malheureux devant cette machine qui frappe le front avec le pointeau et le marteau, puis c’est un grand coup de tonnerre dans la tête et on s’effondre. C’est un soulagement quand ça s’arrête. Une fois dans l’au delà on met plus d’un mois pour prendre conscience que la vie continue en nous. Je suis ravie que tu témoignes de notre malheur. »

    Témoignage d’un taureau mort dans une corrida.

    « Je suis appelé et ça me fait plaisir car les gens en général ne nous regardent pas. Nous avons beaucoup de force!. Je suis hyper puissant. J’étais dans les prés et avec mes copains et on vivait tranquille quand un jour des gens nous ont manipulé et nous ont mis dans un corral. Au bout de 2 mois, on a ressenti en nous quelque chose de grave qui allait se passer car les humains étaient trop agités. Ils nous ont amené dans des camions puis ils nous ont mis 10 jours dans des petites cages ce qui nous rendaient fous. On ne pouvait pas accepter d’être enfermés comme ça. Au bout de ces 10 jours je suis rentré dans l’arène et j’ai su par télépathie ce qui était arrivé aux autres taureaux dans cette arène. Arrivé dans l’arène, j’aurais tué n’importe qui, il fallait que j’explose!! 3 hommes m’ont planté des banderilles dans le dos mais j’étais tellement exaspéré que je ne les sentais pas. Je ne voulais que les encorner!!. Mais ils étaient habiles et ça ne fonctionnait pas. Je me suis un peu rassuré et là il m’a planté son épée dans le cerveau. Tout s’est éteint et j’étais enfin content. Je n’étais pas arrivé à me venger. Je suis resté 10 jours sans me retrouver, dans l’au delà puis j’ai commencé à voir les pâturages où j’étais avant ma captivité et j’ai recommencé à être heureux. Je suis dans l’au delà depuis 4 mois et je vais donc dans les prés avec mes copains. Je vais me réincarner en cheval sauvage car j’étais une grosse brute. Et plus tard je deviendrai certainement un humain de caractère. On ne perd rien de nos incarnations, on les gardes toutes dans nos cerveaux. J’ai eu 4 vies de taureaux en arène. Tu m’as fait plaisir!. Merci beaucoup. Les espagnols ne voient pas la mort, ils voient le ballet du toréador. »

    Témoignage d’une souris de laboratoire

    « Je vois que je suis appelée et ça m’interpelle. On ne vit pas vraiment ici, on nous sort pour nous faire des piqûres, nous donner des potions, heureusement on a des compagnes, mais ce n’est pas une vie!. Je voudrai avoir une vie libre car ça nous fait de la défaite quand ils nous piquent ou nous massent, ça agit dans nos cerveaux. On a beaucoup de vies en laboratoire, 8 au moins de 1 à 3 ans. J’ai déjà eu 6 vies de laboratoire. On y meurent à cause des traitements et du stress. On a pas une vie tranquille. Pour les souris qui sont en cage c’est aussi dur que nous. On est pas heureuse et on ne peut pas s’évader, sinon on le ferait!!!. Les gens ne veulent pas savoir si on va être heureux chez eux, ils nous prennent comme ça. Je suis ravie que tu parles de ça, après je serai un rat. Je suis un petit être télépathe qui capte beaucoup de choses. »

    Avec tout mon amour pour eux

  4. dukerque dit :

    touchant votre texte ….. mais aussi TRES Déprimant ( car en vous écoutant il s’agirait pour ces pauvres animaux de se réincarner continuellement dans la douleur . J’ose esperer que ce n’est que pure fiction ! )

  5. Kaylysi dit :

    Ce site et votre association est géniale. Je trouve vos textes très touchants, bravo pour votre travail ! (j’ai moi-même un site : http://www.ouvrez-vos-yeux.webnode.fr si vous voulez y jeter un coup d’oeil ;))

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s